Le concept E.D.P

Ce concept permet de comprendre et de maîtriser les domaines de l’esthétique, de la diététique, du physique et du psychisme afin d’améliorer la prise en charge des patients dans le cadre d’un centre d’esthétique et d’amincissement.

Par Marcel Métanomski

Comprendre quels sont les facteurs en cause dans l’apparition de la cellulite (et/ou du surpoids) doit permettre de mieux gérer la prise en charge des soins. Qu’il s’agisse de troubles métaboliques et/ou nutritionnels, endocriniens et/ou hormonaux, génétiques, vasculaires, neuro-végétatifs, la démarche devra prendre en compte ces causes afin de pouvoir proposer une ou des solutions adaptées à ces causes.
Esthétique

L’objectif sera d’améliorer la vision de son corps : se plaire et plaire sont les deux bases d’une bonne image de soi, fondamentale pour réussir dans les soins. Nous pourrons jouer sur différents leviers tels que le maquillage, la coiffure, les bijoux, les vêtements. Ainsi une nouvelle « allure » se met en place assurant une absence de rechute.
Il existe de nombreux traitements et soins pouvant être proposés allant des solutions médicales (médications homéopathiques, allopathiques, injectables avec la mésothérapie) aux crèmes et huiles en soins locaux. Toutes ces solutions ont pour but de jouer sur le drainage veineux et/ou lymphatique, les émonctoires, les graisses et le terrain psychique, les prises alimentaires (compulsions, grignotages…).
Un domaine majeur est celui de la thalassothérapie et de la balnéothérapie. De très nombreux soins existent et jouent sur les causes dont nous venons de parler (massages, drainage, jets, pressothérapie etc…).

Les objectifs

thérapeutiques seront souvent de mettre en place de nouvelles habitudes comportementales, seules solutions pour réussir son projet

De nouvelles technologies permettent elles aussi de jouer sur les amas graisseux (cryolipolyse, cavitation) et sur la cellulite (concept infrarouge/radiofréquence/drainage). Les résultats, sous couvert d’une bonne indication et d’une prise en charge efficace, donnent une entière satisfaction sans risques.
L’esthétique ne s’améliorera bien sûr que si une prise en charge de la nutrition se met en place.
Diététique

La prise de poids, localisée ou diffuse, est la grande cause de ces perturbations de l’image. Une prise en charge douce après une écoute longue, durant les soins, assure la mise en place d’une nouvelle hygiène alimentaire non restrictive.
Quelques grandes règles s’imposent (manger lentement en privilégiant le petit déjeuner, éviter certains aliments… trop fréquemment, légumes et fruits etc…). Se faire plaisir reste fondamental pour un bon équilibre tant diététique et psychique.
Activités physiques

S’affirmer et reconstruire son corps passe par la nutrition, les soins d’esthétiques mais aussi par la reconquête de lieux souvent délaissés ; salles de sports ou matériels adaptés chez soi permettent de jouer sur notre « moteur » musculaire et donc sur notre silhouette. Cela fait partie de la première démarche de prise en charge et de responsabilisation.
Le mental et le psychisme

Et voici la dernière clé à découvrir pour de nombreux patients. Clé complexe mais FONDAMENTALE à proposer permettant de jouer sur les objectifs, les motivations, les récompenses, l’image de soi, l’attitude positive, les notions d’échecs, le cloisonnement. Les objectifs thérapeutiques seront souvent de mettre en place de nouvelles habitudes comportementales (nutrition, esthétique, physiques, psychique…), seules solutions pour réussir son projet.
Albert Einstein a dit : « La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent ». Il en est toujours de même dans ce domaine de l’esthétique… et des activités commerciales !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *